Le dessin de Jonaten du 07-06
Le dessin de Jonaten du 07-06 © Jonaten / Jonaten

C'est un peu des Folies Bergère qui sera mis aux enchères ce week-end et lundi prochain, à Paris. 6.000 costumes des revues du célèbre music hall seront proposés à la vente par la maison "Bailly-Pommery et Voutier" : on lira cela ce matin dans Les Echos .

6.000 costumes de scène, des plumes, des paillettes, du strass et des frous-frous sortis des ateliers de confection des Folies Bergère, de 1974 à 2000. Des corsets, des chapeaux, des dentelles et des chaussures mis à prix pour quelques dizaines ou quelques centaines d'euros.

Il y a aura également des affiches, des programmes retraçant un siècle de spectacles, des partitions originales et des dessins d'Erté estimés entre 500 et 2000 euros.

Toute une époque, disent les nostalgiques. Le music hall a été créé à Paris en 1886, mais depuis 2003, il n'y a plus de revues aux Folies Bergère, fini les plumes ! On vient voir des spectacles musicaux comme, bientôt, « Salut les copains ». Mais aussi des concerts de variétés ou des one man shows.

C'est le groupe Lagardère qui est désormais à 90 % aux commandes de cette salle parisienne. Les Folies Bergère se vident de leur costumes à plumes, mais le directeur n'exclut pas de remonter une revue en 2014, et pourquoi pas une tournée mondiale ensuite. Car la marque "Folies Bergère" est très prisée à l'étranger, notamment en Asie.

En attendant, le bâtiment parisien va faire peau neuve. Avec 1700 sièges, c'est l'un des théâtres les plus grands de la capitale. La façade sera refaite à l'identique de ce qu'elle était en 1926.

Enfin, si la marque "Folies Bergère" appartient à 90% au groupe Lagardère. Les murs du bâtiment sont toujours la propriété du "centre hospitalier d'ophtalmologie des 15/20"… Ne me demandez pas pourquoi…

Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.