Le dessin de Jonaten du 09-04
Le dessin de Jonaten du 09-04 © Radio France

On lira dans Libération cette polémique, depuis que le Guide Michelin a ouvert la critique culinaire aux internautes, au début du mois de mars. Les clients peuvent noter les restaurants sur le site Internet du guide Michelin et cela ne plait pas à tout le monde… Notamment à quelques chefs étoilés qui craignent « un grand n'importe quoi sous la bannière du Guide Michelin ». Quelques grandes toques ont sérieusement tiqué à l'idée de se faire noter par la piétaille en ligne. Alain Ducasse, par exemple, si l'on en croit le journal L'hôtellerie- restauration ; idem chez Joël Robuchon.

Extrait de Duchemin interprété par Julien Guiomar dans L'aile ou la cuisse (film, 1976)

Après tout, ce qui est certain, c’est que l'internaute qui rédige sa critique est réellement allé déjeuner dans le restaurant qu'il a décidé de dégommer ou d'encenser.

Alain Cuq, le directeur général de Michelin Travel Partner promet des modérateurs chargés d'éliminer les commentaires ouvertement malveillants et autres critiques à vocation publicitaire.

Cela dit, chez les grands chefs, certains ne sont pas plus effarouchés que cela à l'idée de se faire noter par de simples quidams dans le Guide Michelin en ligne. C'est le cas du fils et successeur de Michel Bras, le chef trois étoiles de Laguiole, dans l’Aveyron. Sébastien Bras juge cette évolution inéluctable.

De toutes manières, dit-il, le bouche-à-oreille des clients a toujours été notre meilleure publicité. C'était vrai avant l'arrivée d'internet, on ne voit pas pourquoi cela changerait avec l'apparition de ce nouvel outil. La critique se démocratise et c'est tant mieux.

© Eric Delvaux

« Quand le Guide Michelin se toque d'internet », dans Libération

ce lundi 9 avril 2012

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.