Le dessin de Jonaten du 24-05
Le dessin de Jonaten du 24-05 © Jonaten / Jonaten

C'est ce qu'on appelle redonner du lustre à un ministère. L'hôtel particulier du ministère du Travail vient de fermer ses portes pour cause de travaux.

Et tampis pour le nouveau ministre, Michel Sapin, recasé à une autre adresse, moins prestigieuse que cet hôtel dit « du Châtelet », au 127 de la rue de Grenelle, dans le 7ème arrondissement de Paris.

Car il y a avait urgence à rénover les lieux, explique Le Figaro .

Ce ministère du Travail qu'occupait Xavier Bertrand il y a encore 15 jours devenait inapproprié et trop dangereux pour recevoir la nouvelle équipe.

Par exemple, les énormes lustres du bureau et de la salle à manger du ministre étaient toujours reliés par des fils de coton, au mépris des règles de sécurité électrique.

Comme le souligne Le Figaro , il faut tout remettre aux normes pour éviter au ministre d'être électrocuté dans son bureau, ça ferait désordre…

En 2005 déjà, il a fallu colmater quelques mauvaises brèches dans les murs du ministère du Travail. Et il y a peu, un bout de corniche de la façade extérieure s'est écroulé. C’est d'ailleurs ce qui a précipité la décision de lancer de sérieux travaux dans cet hôtel classé du XVIIIème siècle, QG de tous les ministres du Travail depuis 1906.

L'adresse est mythique, avec un jardin inattendu en plein centre de Paris. C'est dans cet hôtel qu'ont été signés les Accords de Grenelle en mai 68.

Outre la mise aux normes électriques, il va falloir restaurer les parquets et isoler les fenêtres pour limiter l'énorme consommation de chauffage en hiver. On en profitera aussi pour installer un ascenseur pour les personnes handicapées.

Des travaux car il faudra entretenir le patrimoine français et redonner du lustre à ce bel hôtel particulier.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.