Par Eric Delvaux

Le dessin de Jonaten du 26-12
Le dessin de Jonaten du 26-12 © Jonaten / Jonaten

C’est un domaine qui aura su éviter la crise en 2011 : celui du marché de l'art. La belle année du marché de l'art. « La crise ? Mais quelle crise ? » écrivait hier Bruno Mazurier dans Le Parisien Aujourd'hui en France .

Car pour les célères maison de ventes aux enchères, chez Christie's, Sotheby's et autre Artcurial, 2011 s'annonce en France comme un excellent millésime, avec des hausses records de 10 à 20 %.

Chez Sotheby's, cette année, une trentaine de ventes aux enchères a dépassé le million d'euros. Quant à la maison française Artcurial, elle avoue que 2011 sera la meilleure année de son histoire.

Effectivement, la crise ne semble pas avoir de prise sur le marché de l'art quant il s'agit du haut de gamme, avec un réel engouement pour les artistes du XXème siècle, notamment le peintre Basquiat, qui fait toujours office de star mondiale.

Les automobiles anciennes, également, ont la cote chez les très riches amateurs. Il y a quelques mois, la mythique Ferrari 250 Testa Rossa construite en 1957 a été adjugée pour 12 millions et demi d'euros.

Qui sont les acheteurs très fortunés prêts à débourser des millions pour une pièce unique ?

Ce sont des étrangers, pour les deux tiers des cas. Clientèle américaine ou du Qatar, mais aussi des Européens, des Suisses, des Anglais, des Belges, et aussi quelques Français.

Les experts ont relevé, cette année, l'absence d'acheteurs espagnols dans les salles françaises de ventes aux enchères.

Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.