Par Eric Delvaux

Goncourt
Goncourt © Radio France

Mercredi prochain, à 13 heures, aura lieu l'attribution du prix Goncourt, le plus ancien des prix littéraires du monde. Le journal La Croix se demandait hier quel impact ce couronnement pouvait avoir sur les écrivains distingués, dans un article signé Corinne Rendu-Nativel.

A quoi ressemble la vie de l'écrivain après le prix Goncourt ?

Du jour au lendemain, le lauréat devient riche et célèbre. Jean-Christophe Ruffin, Goncourt 2001, confiait qu'il n'en avait jamais rêvé et qu'il n'avait pas établi de stratégie. A l'inverse, Didier Decoin, Goncourt en 1977, n'a jamais dissimulé son ambition d'être ainsi récompensé. Et puis, il y a les premiers mots des lauréats. Par exemple, ceux de Michel Houellebecq, Goncourt, l'an dernier, pour La carte et le territoire . « Voilà une bonne chose de faite », avait dit Houellebecq en apprenant la nouvelle. Content ? Il le disait à sa façon : « heureux et soulagé ».

Près de dix ans avant Houellebecq, Jean-Christophe Ruffin disait à peu près la même chose sur ce soulagement. « Une fois que vous avez le Goncourt, vous passerez des automnes tranquilles », disait Decoin.

Autre réaction : celle de Marguerite Duras, prix Goncourt en 1984. On ne peut pas dire qu'elle a accueilli ce prix avec enthousiasme. Marguerite Duras répondait par téléphone au journaliste qui lui annonçait qu'elle venait de remporter le prix Goncourt.

Rien à voir avec la réaction de Jean Vautrin, comme « auréolé » en apprenant qu'il avait remporté le Goncourt, en 1989.

La médiatisation du Goncourt va s'arrêter très vite, disait Jean Vautrin, lauréat en 1989. Attention à l'après Goncourt ; ne pas s'habituer à vendre ses livres à 400.000 exemplaires, car d'une année sur l'autre, « on peut passer allègrement de 400.000 à 10.000 livres vendus », prévient aussi Didier Decoin. Mercredi prochain, à 13 heures, on connaîtra le nom du Goncourt 2011, également en direct sur France Inter, dans le journal de 13 heures de Claire Servajean.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.