Apparemment pour les annonceurs, mieux vaut diffuser une pub après un divertissement qu'après une session d'information. C'est une étude de France Télévisions avec l'institut Harris Interactive.

Le téléspectateur mémoriserait mieux un produit et sa marque quand le spot de pub est placé après un programme léger.

Où l'on apprend aussi que l'indice de mémorisation augmente si l'écran pub est court.En clair mieux vaut un écran pub de huit spots seulement qu'une longue plage avec quatorze messages.

L'exemple le plus parlant, explique cette étude c'est l'émission de Nagui, N'oubliez pas les paroles . Après cette émission, l'indice de mémorisation de la pub serait 32 fois supérieur à celui d'une émission d’information. Le téléspectateur serait dans un meilleur état d’esprit et donc plus disponible pour regarder les écrans pub qu'après une session d'infos anxiogènes.

N'oubliez pas les paroles , cette émission dans laquelle les candidats viennent gagner de l'argent en chantant.

Michel Sardou avait donc raison : " la vie, c'est moins désespérant en chantant " !

Mieux vaut diffuser une pub après un divertissement qu'après une session d'information
Mieux vaut diffuser une pub après un divertissement qu'après une session d'information © PHOTOPQR/L'ALSACE

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.