Un minuscule grain de sable, qui n'est plus respecté au fond des océans.

« Le sable menacé de disparition » - rien que ça ! - voici le thème du documentaire de Denis Delestrac , diffusé ce soir sur Arte .

Le sable, pillé au fond de toutes les mers du globe pour remplir les appétits des bâtisseurs de béton, et pas seulement, car le grain de sable sert aussi à la fabrication des cartes à puces, de la lessive et même du papier.

Le sable est la ressource naturelle la plus consommée sur la planète après l'eau.

Un exemple de sable coquillier
Un exemple de sable coquillier © Radio France / Julie Pietri

Or, à force de le draguer sous les eaux en aspirant tout au passage, le sable se raréfie et, avec lui, ce ne sont pas seulement les plages qui sont en train de disparaître, mais aussi le plancton indispensable aux écosystèmes.

Tous les continents sont touchés : la Chine et l'Inde sont d'insatiables pilleurs de sable.Le Maroc aussi, sans parler des îles artificielles construites à Dubaï .

Les marchands de sables qui nous faisaient rêver sont devenus des pilleurs sans scrupule.

Le sable, enquête sur une disparition , c'est ce soir sur Arte à 20h55.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.