Le slow travail, c'est prendre son temps pour réaliser ce qu'on a à faire, par exemple dans le journalisme : le slow journalisme va à contre-courant du "toujours plus vite" qui fait courir le journaliste et le lecteur entre dépêches et articles vite consommés.

Aux Etats-Unis, l'ancienne patronne duNew York Times , Jill Abramson, veut développer le « slow journalism », pour que chaque journaliste prenne son temps et rende un travail parfait.

Et elle est prête à y mettre le prix : 100.000 dollars la pige, l'équivalent de 80.000 euros. Mais à ce prix-là, la pige doit faire 120.000 signes, l'équivalent d'une douzaine de pages dans un journal quotidien.

L'enquête fleuve sera publiée chaque mois sur un site internet, le lecteur devra s'abonner et prendre son temps, à son tour, pour tout lire.

Extrait de "Prends ton temps", d'Anne-Marie :

26 sec

Le cinq sept 2013 - SON BILLET prends ton temps OK

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.