Il y en a des longs et des courts : le tchip, c'est un bruit de bouche typiquement afro, partagé en Afrique donc, dans la Caraïbe également et en Amérique du nord.

Le problème c'est que cette onomatopée, ce tic de langage largement répandu chez les ados, peut être synonyme de mépris ou d’insulte. Pas question, donc, d'entendre ce bruit en classe.

« Halte au Tchip en classe », écrit ce matin le Parisien Aujourd’hui en France .

A Evry, un proviseur adjoint a été l’un des premiers à bannir le Tchip au lycée, et dans la même ville, le collège envisage de suivre la consigne dès la rentrée prochaine.

Il faut dire que le tchip s'est répandu aussi vite que le « wesh-wesh » d'il y a quelques années. En classe, les sanctions tombent désormais aussi vite que ce claquement de la langue.

Ce tchip à la mode a même fait l'objet d'une chronique sur Arte , dans l'émission Karambolage , pour mieux le décrypter :

L'équipe

(ré)écouter Le Cabinet de curiosités Voir les autres diffusions de l'émission

Histoire de la dictée