Surtout ne pas apparaître fâché mais serein,

C'était la consigne de communication hier pour que François Fillon apparaisse détendu, sourire aux lèvres, et en marche lui aussi,d'un pas alerte pour aller déjeuner avec ses soutiens dans un café du XVème arrondissement autour d'une table, bien en vue des caméras restées sur le trottoir.

Cela n'a pas empêché le candidat d'envoyer du brutal et de dire ce qu'il pense des juges qui lui cherchent des poux dans la tête le champs lexical a changé: on est passé des "boules puantes" à "l'assassinat politique". Cela valait bien, selon François Fillon, quelques "bourre pif".

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.