C'est le thème d'un livre signé Philippe Lombard. Un livre donc sur les histoires méconnues et tumultueuses du cinéma français, les engueulades sur les tournages, les prises ratées, les prises de becs aussi. Les débuts difficiles de ceux qui sont aujourd'hui au sommet de leur carrière.

Elizabeth Hartman est giflée par sa mère Shelley Winters dans "A Patch Of Blue" 1965
Elizabeth Hartman est giflée par sa mère Shelley Winters dans "A Patch Of Blue" 1965 © Getty / MGM Studios

Et dans ce livre intitulé Ça tourne mal ! vous lirez quelques lignes savoureuses sur les gifles car même si le cinéma est le temple de l'illusion, quand il s'agit de donner des baffes, il y a plusieurs méthodes : le chiqué ou la vérité. Et dans ce registre celui qui a été le plus redouté, c'est Jean Gabin.

D'ailleurs il donna une baffe cinglante à Pierre Brasseur bien plus forte que prévue ; c'était durant le tournage de Quai des brumes. Gabin n'avait pas apprécié le comportement entre deux prises de Pierre Brasseur qui avait manqué de respect à Michèle Morgan. Mais Gabin savait aussi se faire plus clément parfois, ça dépendait "du" ou de "la" partenaire... et des humeurs du moment.

Ça tourne mal ! de Philippe Lombard est publié aux éditions La Tengo.

  • Références cinématographiques : Touchez pas au grisbi et Rue des prairies.
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.