On pourra toujours dire que c'est la rançon de la gloire : avoir sa marionnette aux Guignols de Canal+. C'est appartenir au microcosme de la médiacratie. Certains en sont fiers, d'autres préféreraient véhiculer une autre image.

C'est le cas de Jean-Louis Borloo, qui ne vit pas très bien de se voir dans la peau en latex d'un alcoolique crasseux. « Ce n'est pas drôle », « Y’a même pas de gag », déplore Jean-Louis Borloo dans une interview au journal régional Nordway.

« A vrai dire », explique le président de l'UDI, je ne regarde pas très souvent. Ce sont mes proches, ma famille, et pour eux, cette image est tellement absurde.

Le président de l'UDI n'est pas le premier à se sentir blessé par la caricature des Guignols.

Nadine Morano a régulièrement dénoncé sa marionnette : trop moche, trop bête et trop ridée, dit-elle.

Roselyne Bachelot, également, avait dit son désarroi. Et plus récemment, la ministre du Logement, Cécile Duflot. Même si elle trouve ça drôle, elle parle tout de même d'un moment désagréable quand elle se voit caricaturée en adolescente rebelle.

Selon l'un des auteurs des Guignols, Nicolas Sarkozy haïssait l’émission au point qu'il aurait « adoré la supprimer de l'antenne ». A ciao bonsoir…

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.