Le plus récent des déplacements présidentiels, fin octobre, c'était le café que François Hollande a bu chez une retraitée, Lucette, lors de sa visite en Lorraine. L'Elysée a voulu faire croire à une belle improvisation spontanée ; on sait depuis que la scène avait été soigneusement préparée, même si l'Elysée dément cette version des faits.

La mise en scène des déplacements présidentiels, rien de nouveau.

Il y a eu Nicolas Sarkozy en 2009, en visite sur le terrain dans une usine PSA, avec des ouvriers envoyés en renfort, triés sur le volet pour éviter les questions dérangeantes.

25 août 1976, Valéry Giscard d'Estaing et Jacques Chirac
25 août 1976, Valéry Giscard d'Estaing et Jacques Chirac © Keystone Pictures USA/ZUMAPRESS/MAXPPP

Également dans les années 1970, quand Valéry Giscard-d'Estaing annonçait qu'il se rendrait chez l'habitant manger des œufs brouillés, un plat simple pour regarder la France au fond des yeux », disait-il.

En 1975, voilà comment le journal télévisé préparait l'opinion jusqu'à donner la recette du plat préféré du Président :

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.