Mais qu'est-ce qui pousse Vladimir Poutine à poser régulièrement, toujours un peu figé dans des situations à la limite du ridicule ?

Je pose la question, mais en même temps, nous connaissons tous la réponse : il entretient son propre culte de la personnalité. Un jour au fond de la Mer Noire, un autre jour, au volant d'une une voiture de course sur un circuit à plus de 240 kilomètres / heure. Et plus récemment, en joueur de hockey sur glace où on l'a laissé marquer huit buts.

Il y a quelques jours dansParis Match , Poutine en survêtement dans sa Datcha de Sotchi, avec son premier ministre Medvedev. Les deux hommes prennent la pause, un peu surjouée, soi-disant en plein effort sur des machines de musculation.

Poutine et Medvedev dans Paris Match
Poutine et Medvedev dans Paris Match ©

Poutine nous fait le coup du président normal et viril. Président normal ? Pas tout à fait. Car le site Quartz s'est intéressé aux survêtements que portent les deux hommes : le jogging du président russe est un « Loro Piana », une marque italienne de luxe, en cachemire et en soie. Entre le pantalon à 1 300 euros et la veste à zip assortie, la tenue de sport de Poutine va chercher dans les 3 000 euros.

Ce n'est pas vraiment la définition d'un président « normal ».

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.