Une forte opposition monte à l'Académie française pour que le philosophe Alain Finkielkraut ne soit pas élu jeudi prochain.

Alain Finkielkraut
Alain Finkielkraut © Radio France

Tout semblait pourtant bien parti pour le postulant à l’Immortalité. Sa lettre de motivation et son CV montrent un profil idéal, mais c'était sans compter l'aile gauche des Immortels, qui ont rappelé le récent livre polémique de Finkielkraut sur "l'identité malheureuse".

La petite musique est devenue capharnaüm :le Figaro rapporte qu'un Immortel a même souhaité "que le Front national ne puisse pas rentrer sous la Coupole". C'est un coup de tonnerre.

Les partisans de Finkielkraut dénoncent un cabale, Jean d'Ormesson n'en revient pas : "Si Finkielkraut n'est pas élu", dit-il, "je ne mettrai plus les pieds à l'Academie".

Il ne manquerait plus que des Immortels rebelles se mettent en grève.

Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.