A l'école, ce sont des matières que les professeurs ne peuvent plus enseigner librement. Parler des croisades, de la Shoah, de la colonisation, de la sexualité ou du darwinisme, c'est risquer d’être accusé de stigmatisation ou de provocation et de se faire prendre à partie, avec des réactions parfois brutales des élèves, mais aussi des parents, par exemple quand ils refusent de laisser leur enfants apprendre une leçon sur l'islam.

Comment parler sereinement de procréation, de contraception et d'avortement face à certains garçons qui ont une vision de la femme qui n'est pas celle de la république ?

Comment parler de la théorie de l'évolution selon Darwin quand certains opposent systématiquement le créationnisme ?

Comment faire classe quand la simple évocation d'un prénom américain est contestée par les élèves ?

Extrait du film de Laurent Cantet « Entre les murs »,avec François Bégaudeau, professeur devant ses élèves en 2008.

« Ces matières que les profs ne peuvent plus enseigner librement » : c’est une pleine page dans Le Figaro de ce mardi 4 décembre.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.