Cette préfecture des Deux-Sèvres « est l'une des villes les plus laides qu'il m'ai été donné de voir ».

Ce commentaire est celui du héros dans le dernier livre de Michel Houellebecq, Sérotonine, paru hier. De quoi faire réagir le maire de Niort, Jérôme Baloge : « Non seulement Niort est une belle ville, mais les Niortais eux ont l'esprit ouvert » a répondu le maire radical valoisien.

Des internautes également se sont irrités de lire les lignes de Michel Houellebecq, accusé au passage de jeter de l'huile sur le feu dans le contexte de crise dans les provinces. Une même ville et deux regards différents ; Michel Houellebecq y a surtout vu une ville qui s'endormait, la poésie de Jacques Brel en moins.

  • Extrait musical : La ville s'endormait par Jacques Brel.
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.