Plus de 77% des formations en langue demandées par les entreprises, c’est pour apprendre ou se perfectionner dans la langue de Shakespeare.

C’est ce que révèle le baromètre annuel de la formation professionnelle rapporté par le Figaro ce matin.

drapeau anglais
drapeau anglais © Fotolia

Au total, l’anglais représente près d’un tiers des demandes de formation tous secteurs confondus

Loin devant l’espagnol ou le français.

Loin devant le développement personnel, cours de coaching ou gestion du stress qui captent 11% des demandes de formation seulement ; 10% pour la mise à niveau des compétences informatiques.

Bref, english first…

Pour un salarié sur deux, une maitrise insuffisante de l’anglais peut être un frein à sa carrière.

Ce qui n’est pas toujours vrai, la preuve :

François Hollande la semaine dernière aux Philippines. Il n’est pas le seul à dont speaker english very well.

Son prédécesseur, n’était pas meilleur :

L’anglais what else ?

Quand on pense que les cours d’anglais avaient été oubliés dans le nouveau dispositif, le fameux CPF, le Compte Personnel de Formation, entré en vigueur début janvier… On tombe de l’armoire : we fall of the cupboard !

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.