Alfred Hitchcock
Alfred Hitchcock © Radio France / Wikimedia Commons

Aujourd’hui, c’est la journée spéciale Hitchcock sur France Inter à l'occasion de la sortie du film éponyme, qui raconte comment le maître du thriller a imposé « Psychose » à Hollywood, un sujet que les producteurs n'étaient pas pressés de financer, pensant sans doute qu'il allait un peu loin dans l'horreur. La scène de la douche est restée célèbre et sa musique aussi.

Le film raconte aussi les rapports ambigus qu'entretenait le cinéaste avec les femmes, dont il raffolait au point de les brimer, parfois par de petites exigences un peu sadiques. Les femmes qui lui doivent beaucoup pour certaines d'entre elles : Janet Leigh, Grace Kelly, Kim Novak qui ont trouvé dans ses films leur meilleur emploi.

Mais aussi comme aussi Tippi Hedren, l'héroïne des « Oiseaux » qui, elle en revanche, lui doit sa notoriété mais également sa chute.

La grande force d'Hitchcock, comme l'explique au Parisien l'acteur qui tient son rôle dans le film Antony Hopkins, c'est qu'il n'avait pas besoin d'effets spéciaux comme aujourd'hui. Dans « Psychose », la scène du meurtre sous la douche, on ne voit ni le sang ni le couteau. Seule la musique suffit pour faire peur…

Evénement(s) lié(s)

Hitchcock

L'équipe
(ré)écouter Le Cabinet de curiosités Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.