Le pont des Arts
Le pont des Arts © Radio France / Poulpy

Des cadenas apparus en 2008, d'abord sur le pont des Arts à Paris. Les amoureux viennent y accrocher un cadenas symbolisant leur amour : 1, puis 2, puis 800 cadenas sur les garde-corps. Il y en a désormais des milliers et cela pose un sérieux problème de sécurité publique que Le Figaro tente d'expliquer ce matin.

En résumé : on a d'abord dit que le poids des cadenas par milliers pouvait faire écrouler le pont.Le Figaro a sorti sa calculette : même à raison de 10.000 cadenas, ça fait moins d'une tonne pour un pont capable de supporter plus de 60 tonnes. L'édifice ne va donc pas s'écrouler.

Le problème, ce serait plutôt les garde-corps grillagés, dont les soudures cèdent sous le poids des cadenas. Or, sous le pont, il y a les touristes sur les bateaux-mouches et il ne serait pas bon du tout que l'un d'eux reçoive quelques cadenas sur le crâne.

Photo à l'appui,Le Figaro montre les dégradations comme une gangrène qui ronge les garde-corps.

Il va donc falloir, encore une fois, retirer les cadenas par milliers et comme d'habitude, d'autres cadenas reviendront. Et entre temps, l'eau aura coulé sous les ponts.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.