Petite phrase pourtant bien inoffensive :

Prononcée parFleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication , hier matin, sur France Inter .

Fleur Pellerin
Fleur Pellerin © CC PS

Une petite phrase qui a fait réagir nos confrères sur les réseaux sociaux :

Jean Michel Apathie de RTL : « la ministre sait-elle que RTL décrypte aussi l’information et qu’elle ne coûte pas un euro à l’État ? ».

Thomas Sotto, d’Europe 1 : « Chère Mme Pellerin, je vous invite à écouter Europe 1 , vous serez abasourdie d’y trouver et de l’information et du décryptage ».

Petites susceptibilités bien compréhensibles ; c’est vrai que France Inter n’a pas le monopole de la bonne information, mais les choix éditoriaux ne sont pas forcément les mêmes.

Quant à l’accès à la culture, disons que le niveau d’exigence n’est pas le même.

Comme le disait ce week-end sur BFM, un connaisseur, Hervé Bourges, ancien patron du CSA, deTF1 et deRFI :

Le service public fait écouter sa différence, c’est juste évident.

Nos radios ne sont pas identiques et d’ailleurs, sinon, à quoi servirait-il qu’elles soient plusieurs ?

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.