La seizième saison vient de débuter ce week-end, 16 ans qui ont permis à l'émission de devenir une institution.

Chez les magistrats, les avocats, chez les acteurs aussi, comme Guillaume Canet qui va re-visionner une émission quand il doit rentrer dans le rôle d'un des personnages réels.

Il y a 10 jours, le magazineM du Monde montrait l'impact de cette émission dans les prisons: les détenus en sont très friands et au-delà du quart d'heure de gloire, pour certains avocats au parloir le lendemain d'une diffusion, l'émission est aussi un vrai casse-tête pour les détenus qui ont menti en prison sur la réalité de leur crime.

Prison de la Santé - Rembobinez
Prison de la Santé - Rembobinez © Radio France

Mentir pour sauver sa peau, car en prison, les violeurs, les tueurs d'enfants risquent gros. Bien souvent, c'est le détenu lui-même, prévenu de la diffusion de « Faites entrer l'accusé » qui demande à passer en isolement ou à changer de prison pour ne pas être agressé par ses codétenus.

En prison, « Faites entrer l'accusé » est « une arme de destruction massive » écrit le magazineM.

> Musique de Michel Legrand pour le film Le Messager en 1970, qui sert de générique à l'émission « Faites entrer l'accusé ».

L'équipe
(ré)écouter Le Cabinet de curiosités Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.