Pourquoi ne pas récupérer le tatouage d'une personne qui vient de mourir, embaumer la peau et l'encadrer comme une œuvre d'art ?

Tatouages
Tatouages © Radio France

C'est le projet d'une association américaine « pour la préservation de l'art cutané », afin que le tatouage ne soit plus une œuvre éphémère.

Il suffit pour cela de récupérer le dessin dans les 18 heures qui suivent le décès.

Encore faut-il que le tatoué en fasse la demande officielle sur le site de l'association et donne les nom des futurs bénéficiaires.

En 1968, le réalisateurDenis de la Patelière avait été visionnaire dans son film Le Tatoué .

Jean Gabin avait un dessin de Modigliani tatoué sur le dos et Louis de Funès , en faiseur d'argent, prêt à acheter très cher cette "œuvre d'art" :

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.