Il y a 40 ans, VGE s'installait à l'Elysée. Et pour l’occasion, l'hebdomadaire Le Point l'a longuement interrogé, notamment sur le regard qu'il porte aujourd’hui sur la politique.

Ce qui ne passe toujours pas, ce sont les 35 heures: Giscard estime que la France n'aime plus travailler et que cela a même entrainé "une décadence". "Il faudrait même travailler le 8 mai", dit-il. "On passe son temps à prendre des vacances les unes après les autres, les ponts s'accumulent, et j'observe" dit Giscard, "de nombreux signaux de décadence".

"Prenez les medias", dit VGE. "Ils ne parlent que de vacances, de la route des vacances et de la météo du week-end".

Bon là, c'est vrai, Monsieur le Président, à France Inter comme ailleurs, on aime bien donner la parole à Joël Collado.

"Après cela" dit-il, "le soir, à la radio, passé 20 heures, il n'y en a que pour le football ! ".

Et c'est là que je vous réponds que Giscard n'écoute pas assez France Inter.

"Il n'y a plus d'émissions littéraires le soir à la radio car cela risquerait de fatiguer nos neurones", déplore VGE.

Et Kathleen Evin, à 20 heures, l'Humeur vagabonde, c'est quoi ? Et le "Masque et la Plume", le dimanche soir, c'est les Grandes Gueules ?

Voila pourquoi Monsieur le Président, réécoutez France Inter, écoutez la différence, la voix est libre et la musique est bonne.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.