Les taxis qui manifestent à nouveau ce matin contre ce qu'ils jugent être une concurrence déloyale des VTC, ces fameuses Voitures de Tourisme avec Chauffeur.

D'autant plus que le Conseil d'Etat vient d'annuler le délai de 15 mn imposé aux VTC entre la réservation d'un client et sa prise en charge.

le décret sur les taxis et vtc suspendu par le conseil d'état
le décret sur les taxis et vtc suspendu par le conseil d'état © reuters

Mesure jugée ridicule par les adeptes de ces taxis nouvelle formule (ils sont plus de 12.000 en France aujourd'hui) qui ne travaillent que sur réservation.

Pour l'un des représentants de la profession,Yanis Kiansky, co-fondateur d'Allô cab il y aurait pourtant un moyen très simple de régler le problème des taxis à Paris : d'abord en mettant sur le marché peu à peu des licences gratuites, ensuite en baissant la vitesse de conjonction des taxis.

La vitesse de conjonction quesaco ? C'est ce qu'il explique :

Cela à l'air simple finalement. On se demande pourquoi le problème n'arrive pas à se régler depuis toutes ces années et pourquoi Paris, la ville la plus touristique du monde, reste la ville aussi où les taxis sont les plus difficiles à trouver.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.