"La haine" titre l'hebdomadaire Le Nouvel Observateur . "Antisémitisme et racisme", voyage dans une France xénophobe. Voilà pour le fond.

Mais c’est la forme qui fait débat : l'association en Une de trois visages: les deux antisémites Soral et Dieudonné sur le même plan que le polémiste Eric Zemmour .

Une du Nouvel Observateur (début janvier  2014)
Une du Nouvel Observateur (début janvier 2014) © Radio France / Le Nouvel Observateur

Renaud Dely, le directeur de la rédaction de l'hebdomadaire, justifie ce choix: d'abord, écrit-i, les trois hommes ont été condamnés pour promotion ou incitation à la haine raciale. "La Haine": c'est justement le titre de L'Obs . De plus les trois hommes utilisent le même stratagème pernicieux pour dresser les uns contre les autres, justifie Renaud Dely.

Mais àL'Express , Renaud Revel n'est pas du même avis : il juge le procédé indigne, favorisant tous les amalgames. Et pourtant, Renaud Revel n'a jamais approuvé les propos de Zemmour sur l'immigration ou sur les homosexuels, relevant selon lui d'une idéologie putride.

"Mais pour autant", écrit Revel, "Pacser l'éditorialiste de RTL avec cette brochette de VRP de la Shoah est tout simplement consternant. C'est même dégueulasse" écrit l'éditorialiste de L’Express .

"La Une duNouvel Obs est à l'image de notre époque qui pratique les raccourcis et les amalgames", "placarder ainsi le visage de Zemmour rappelle le wanted américain", comme si l'on invitait le lecteur à lyncher ce maurassien de Zemmour. "A qui le tour ? c'est nauséeux".

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.