College boy
College boy © Radio France
Le CSA a décidé de mettre sous surveillance le dernier clip d'Indochine, « College Boy », critiqué pour sa violence. Le réalisateur québécois a beau répondre qu'il a voulu attirer l'attention sur la violence à l'école. L’exécution par balle d'un élève crucifié dans une cour de récréation n'est pas du goût du CSA, qui estime que ce clip n'a pas sa place en journée sur les chaines musicales en France. Et sur Internet aussi il pourrait être frappé au minimum d'une interdiction pour les moins de 16 ans, peut-être pour les moins de 18 ans. ![](http://www.franceinter.fr/sites/default/files/2013/05/10/631444/videos/video-Rp5U5mdARgY.jpg) Et depuis mercredi, une autre vidéo fait polémique : le nouveau clip de David Bowie pour le titre « The Next Day ». ![](http://www.franceinter.fr/sites/default/files/2013/05/10/631448/videos/video-7wL9NUZRZ4I.jpg) Une maison close, des nones dénudées et des prêtres en passe d'être défroqués, du sexe, du sang, et de la religion… Le clip été retiré de Youtube pendant plusieurs heures. Finalement, remis en ligne, mais avec une restriction pour les moins de 18 ans. Dans ce clip de Bowie, Marion Cotillard joue l’une des prostituées. Elle porte les stigmates du Christ, le sang gicle de la paume de ses mains et David Bowie en prophète tente une rédemption. Bowie n'en n'est pas à sa première provocation, on se rappelle qu'il avait interprété Ponce Pilate dans « La dernière tentation du Christ », de Martin Scorsese.
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.