L'accusation -car s'en est une est récurrente- vient cette fois du maire UMP d'Elancourt dans les Yvelines. Jean-Michel Fourgous s'en est pris à une journaliste de la Chaine Parlementaire, LCP, venue l'interviewer sur les rythmes scolaires.

Durant l'interview, monsieur le maire a reproché à la journaliste d'avoir déjeuné auparavant avec un élu socialiste de la ville. La journaliste a eu beau lui répondre que ce n'était pas un déjeuner mais une simple interview, le maire UMP l'a accusée de partialité avant de la menacer d'appeler son patron que, soit disant, ."il connait bien".

Et pendant ce temps, la camera tournait. Extraits, morceaux choisis :

Les journalistes majoritairement de gauche, c'est aussi ce que laissait entendre l'an dernier un sondage Louis Harris. Et quand bien même le vote des journalistes influe-t-il sur leur déontologie, dans ce même sondage, 90% des journalistes interrogés se sentent d'abord "indépendants" dans leur métier. L'isoloir est une autre affaire.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.