Voila comment les organisateurs des championnats du monde de dégustation de vin à l’aveugle ont qualifié la première victoire de la Chine ce weekend dans le Var.

Chateauneuf du Pape caves Ogier finale du championnat du monde de dégustation amateur, le 17 octobre 2015.
Chateauneuf du Pape caves Ogier finale du championnat du monde de dégustation amateur, le 17 octobre 2015. © Maxppp / REY Jérôme/CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE

Lors de cette édition 2016, il y avait 21 équipes pour un titre très convoité.

Comment devient-on champion du monde ? C’est simple sur le papier, plus compliqué dans la réalité. Il faut retrouver l’identité de douze vins : six rouges, six blancs et pour cela, il faut retrouver le pays d’origine, le cépage principal, l’appellation, le millésime et sans doute le plus difficile, le producteur..

Si les Chinois sont devenus les meilleurs c’est assez simple à expliquer, explique le directeur de la rédaction de La revue des vins de France qui organise ces championnats. Ils ont été formés à Bordeaux, ils travaillent dur. En clair les élèves ont dépassés les maîtres.

Mais il y aussi un vrai intérêt des chinois pour le vin. La qualité des crus chinois produit dans le désert de Gobi, commence parait-il à inquiéter les grands crus du bordelais, car si aujourd’hui les vins Français restent les chouchous des chinois qui importent de France 50% de leurs millésimes, cela pourrait très vite changer. On le sait en matière de copie, les chinois sont aussi champions du monde.

L’édition 2017 aura lieu à Nuits Saint Georges, en plein terroir historique des grands crus de Bourgogne.

Par Bacchus dieu du vin et Saint-Vincent patron des vignerons, les Français ont juré de reconquérir leur titre et leur honneur vineux perdu ce week-end.

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.