Il y aurait un fraudeur par minute dans le métro parisien
Il y aurait un fraudeur par minute dans le métro parisien © / BEP/LE PARISIEN

Il est loin le temps où le phénomène ne concernait que les jeunes de banlieue.

Désormais, pour mieux frauder, on trouve même sur internet une application capable de repérer les contrôleurs du métro en temps réel.

Dans certaines universités, des étudiants peuvent adhérer à des "mutuelles" clandestines et pour 7 euros par mois, les amendes dans le métro sont prises en charges.

La fraude dans le métro parisien vient de battre de nouveaux records au point de relancer le débat sur l'augmentation des amendes.

Sur les forums d'internet, certains prônent la gratuité du métro.

A l'inverse, le PDG de la RATP Pierre Mongin, a tapé du poing sur la table cette semaine en appelant à "une hausse du montant des amendes".

Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.