Barbara Lefèbvre, cette enseignante choisie par France 2 la semaine dernière pour débattre avec Emmanuel Macron.

Chapitre 1 : durant l’Emission politique, elle avait botté en touche quand le journaliste lui a demandé en fin d’emission si finalement elle etait un soutien non avoué de Francois Fillon : car des téléspectateurs l’avaient reconnue comme telle. La jeune femme n’avait pas voulu répondre clairement.

Chapitre 2 : sur des affiches annonçant une réunion publique dans la ville d’Angers, son nom apparaît bien en tant que membre du comite national « France Solidaire avec Fillon ».

Chapitre 3 : Barbara Lefèbvre vient d’écrire une longue tribune sur le site du Figaro Vox pour tirer les choses au clair, et dire au passage tout le mal qu’elle pense des journalistes de France 2 qui auraient cherché à la piéger. Dans cette tribune, elle explique aussi que si on a détourné l’attention sur elle, c’est parce qu’elle avait réussi à déstabiliser Emmanuel Macron.

Enfin, et c’est sa conclusion, elle « confesse » - c’est, dit-elle, le vocabulaire idoine - elle confesse que toute cette boue déversée lui a fait prendre conscience que Francois Fillon avait « le meilleur programme » et qu’elle participera donc désormais dans les réunions publiques en tant que soutien de François Fillon.

La "confession" aura juste mis du temps à venir.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.