Par Yves Decaens

«Une petite pensée pour les athlètes de haut niveau qui préparent les championnats du Monde ou les Jeux olympiques, en y passant les trois quarts de leur temps, en sacrifiant beaucoup de choses. »

eloyse lesueur ne franchit pas les qualifications pour la longueur à moscou
eloyse lesueur ne franchit pas les qualifications pour la longueur à moscou © reuters

Voir ce qu’en dit au Parisien Aujourd’hui en France la spécialiste française du saut en longueur Eloyse Lesueur, 8ème aux J.O de Londres, derrière, notamment trois Russes, dont une qui n’avait rien fait de toute la saison et qui tout à coup, hop ! saute plus de 7 mètres le jour J.

C’était impossible, mais comment porter des accusations sans paraitre mauvaise perdante. On pensait qu’avec le passeport biologique, les prises de sang, la traçabilité, plus personne ne pouvait passer au travers. C’était sans compter sur la corruption au plus haut niveau de la fédération internationale, notamment de ce médecin français dont le site de L’Express révèle qu’ont été trouvés chez lui près de 90 000 euros en espèces.

Le médecin aurait perçu beaucoup d’argent pour fermer les yeux sur des cas de dopage scientifiquement établis.

Pour l’instant, ce sont les Russes qui sont pointés du doigt, mais d’autres sont tout aussi suspects : les Kenyans notamment dont les performances ne manquent pas d’impressionner.

Il est temps, comme le demande le président de la fédération française Bernard Ansalem repris dans Le Figaro, qu’une autorité indépendante prenne en charge les contrôles et les sanctions. Sinon, qui s’intéressera encore à ces jeux du stade, qui sont pourtant à la base du sport, le sport roi par excellence ?

Qu’on puisse encore dire avec Gérard Holtz:

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.