C'était hier à la Une du Figaro : les patrons francais exaspérés, excédés, disent-ils, au motif que les réfomes successives de la fiscalité les empêcheraient d'y voir clair et d'embaucher.

Une de La Croix du 11-10-2013
Une de La Croix du 11-10-2013 © Radio France

Les patrons sont-ils vraiment maltraités ?

C'est la question que pose ce matin le journal La Croix .

On lira la complainte du président du Medef, Pierre Grattaz, reprochant au gouvernement d'alourdir les charges.

Un classique, mais "il serait temps qu'on sorte de ce je t'aime moi non plus " retorque l'éditorialiste Guillaume Goubert. "Certes, les chefs d'entreprises sont en droit de se plaindre de l'excès de réglementation et des bricolages incessants, mais le monde patronal devrait reconnaitre plus clairement que depuis longtemps, les gouvernements se sont employés à réduire les impots et les charges sociales qui pèsent sur le travail ". DansLibération hier, Bernard Cazeneuve, le ministre du Budget, disait "tendre la main aux patrons. La main, mais pas la joue ".

Non merci patron !

Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.