Par Yves Decaens

Une information du site Vice Sports reprise par le Parisien Aujourd’hui en France.

Dans le clip de son dernier single Borders , la chanteuse originaire du Sri Lanka M.I.A s’affiche avec le maillot du club parisien ou plutôt devrait-on dire qatari..

Car en l’occurrence le sigle "Fly Emirates" a été changé en "Fly Pirates" pour dénoncer les politiques européennes d’accueil des migrants et surtout pour pointer l’attitude du Qatar dont on sait qu’il emploie de nombreux Népalais, Indiens ou Sri lankais - dans des conditions de travail déplorables - sur les chantiers de la coupe du monde de football 2022.

Et cela n’a pas plu au PSG . La chanteuse a publié sur son compte Twitter la lettre écrite par le club à Universal Music (la maison de disque de M.I.A), lettre dans laquelle le PSG s’étonne de ce rapprochement: « rien dans nos activités ou nos initiatives quotidiennes, écrit le directeur général délégué du club, ne peut suggérer que nous ayons quelque chose à voir avec les problèmes mis en lumière par la chanson ».

Le PSG qui n’entend pas pour autant porter plainte en sachant très bien que cela aurait, pour effet d’amplifier encore ce mauvais buzz. Un buzz qui nuit à l’image du club mais ne peut pas faire de mal à la chanteuse britannique.

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.