Pour la quatrième année consécutive, ce sera demain la journée de la gentillesse initiée par le magazine Psychologies . Promesse, donc, d'être aimable et attentionné, à la maison comme au bureau.

Sauf qu'être gentil n'est pas toujours flatteur. Dire de quelqu'un qu'il est gentil, c'est parfois déjà le dénigrer :

Etre gentil ? Les politiques ont appris l’inverse. Pour gagner, mieux vaut maltraiter son adversaire que de le caresser dans le sens du poil. Car être gentil, en politique, c'est prendre le risque de passer pour un Bisounours.

Etre gentil ? C'est au volant que s'expriment les tempéraments les plus irascibles, et cela commence parfois dès les premières leçons de conduite.

Mais il s'agira donc demain d'être gentil malgré tout, au volant comme ailleurs, pour cette journée de la gentillesse.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.