Kaboul Kitchen, c'est une série délirante qui entamera ce soir sa deuxième saison.

Kaboul Kitchen
Kaboul Kitchen © Radio France

Gilbert Melki dans le rôle du Français râleur, tenancier d'un restaurant de Kaboul dans cette capitale afghane où les expatriés viennent boire un verre d'alcool au bord de la piscine, les menaces militaires en toile de fond.

Mais c'est bien une comédie inspirée de l'histoire vraie d'un Français qui a passé 6 ans de sa vie à tenir un restaurant à Kaboul.

Comme le souligne Le Figaro ce matin, Jacky, le tenancier du resto, a le don d'attirer tous les ennuis sur lui.

Il a même été fait prisonnier par les Talibans, mais c'était devenu un tel cauchemar pour ses geôliers qu'ils ont préféré le relâcher moyennant un rançon versée par les autorités françaises.

Dans cette série, tout le monde en prend pour son grade, notamment les sociétés occidentales avec leurs espions spécialistes des coups tordus et les humanitaires présentés comme des ambitieux attirés par la lumière des médias.

Et dans le rôle de Jacky, donc, Gilbert Melki, le roi de l'embrouille :

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.