Il s'agit d'une étude de deux sociologues américains, parue dans le New York Times, que relaie Slate.fr ; une étude d’où il ressort que c'est le weekend que nous sommes les plus heureux et les plus détendus.

Plus heureux le weekend, y compris pour ceux qui ne travaillent pas. Le weekend reste un moment privilégié pour retrouver la famille. "Profiter pleinement de nos proches" nous enthousiasme.

Et cela a des conséquences politiques, car si on pousse le raisonnement, pour que notre bien-être s'exprime surtout le weekend, pas question d'aller travailler le dimanche. Que l’un de nos proches aille au bureau le dimanche et nous voilà nous aussi privé de détente. C'est un peu comme si on jouait au bowling tout seul.

D'où la conclusion de cette étude américaine : «Notre vie entière n’existe que par et pour les weekends ».

La famille Kennedy jouant avec des chiens pendant un weekend à Hyannisport
La famille Kennedy jouant avec des chiens pendant un weekend à Hyannisport © Radio France / Cecil Stoughton White House Photographs

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.