Que vont devenir les 888.246 coquelicots de céramiques installés par l'artiste Paul Cumins dans les douves de la tour de Londres ?

Cette marée rouge sang pour rendre hommage aux 888.246 Britanniques tombés au champs d'honneur entre 1914 et 1918.

Maintenant que les commémorations sont passées, que faire des fleurs en céramique ? Cette œuvre éphémère a commencé à être démontée. Certaines fleurs ont déjà été vendues au bénéfice d'associations d'anciens combattants. Ce qui restera fera le tour de la Grande-Bretagne en exposition itinérante jusqu'en 2018.

Après quoi les derniers coquelicots iront rejoindre les musées de la guerre impériale de Londres et de Manchester.

champ de coquelicots
champ de coquelicots ©

Les "coquelicots britanniques", les "poppies", alors qu'en France, c'est le "bleuet" qu'on a porté à la boutonnière pour rendre hommage aux victimes de la guerre 14-18.

Extrait de "Comme un p'tit coquelicot" de Marcel Mouloudji :

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.