C'était il y a 38 ans, un vendredi 13 décembre 1974.

Un concert qui finira par faire scandale, quand le groupe Tangerine Dream et la chanteuse Nico, égérie du Velvet Underground, se produisaient en la cathédrale Notre-Dame-de-Reims.

Un concert évènement dans cette France qui n'était plus vraiment pompidolienne mais déjà giscardienne.

Les autorités religieuses avaient donné leur accord pour ce concert qui a réuni 5.000 personnes, pour la plupart des hippies venus de toute l'Europe.

C’était l’époque des prêtres-ouvriers qui n’hésitaient pas à ouvrir les portes des églises pour mieux comprendre les aspirations de chacun et être en phase avec la société.

D’où ce concert psychédélique dans la cathédrale de Reims. Il allait devenir historique. La soirée était retransmise sur France Inter et sur la BBC.

Mais l’état de délabrement dans lequel le public a laissé la cathédrale est devenu dès le lendemain l'objet du scandale.

Partout, des déchets de consommation de drogue, de l'urine dans les bénitiers, et des témoignages de rapports sexuels.

A tel point que les hautes autorités religieuses feront purifier les lieux et re-consacreront la basilique avant de la réutiliser.

Un documentaire retrace cet instant reimois très psychédélique, tourné par Benoît Garel.

Le film sera diffusé samedi sur France 3 Champagne Ardennes Alsace et Picardie.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.