Barbara Hendricks (2008)
Barbara Hendricks (2008) © Wouter & Canon

Barbara Hendricks à la fête de l'Humanité ce week-end.

Elle sera là moins pour chanter que pour parler, car c'est d'abord l'ambassadrice de bonne volonté de l'ONU qui viendra plaider la cause des refugiés de la crise malienne.

Parler, encore une fois, des conditions de vie de ces refugiés qui ont fuit la crise au nord du Mali.

De toutes ces femmes à qui il manque tout et qui regrettent d’avoir perdu l'activité artisanale qu’elles menaient dans leur pays d’origine.

Comment comprendre, dit Barbara Hendricks, que seulement un tiers de l'aide promise ait été distribué cette année ? « Je ne sais pas comment les gouvernements choisissent leur grande cause », dit elle.

Et les médias ? « Comme souvent », dit-elle, « il faut un certain nombre de morts pour qu'ils parlent des personnes déplacées ».

Alors, la cantatrice des refugiés va une nouvelle fois prendre la parole ce week-end, comme elle le fait inlassablement depuis 25 ans.

Dimanche, ce sera, à la fête de l'Huma, pour tous les déplacés maliens au Burkina Faso.

Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.