C'est ce soir que les deux derniers hauts fourneaux de Lorraine, à Florange, seront éteints, mis sous cocon. « L'acier trahi » titre Libération en Une. La fin d'une longue lutte pour les syndicats d'ArcelorMittal qui ont voté contre le projet du groupe au CCE de la semaine dernière, à Paris, en demandant au gouvernement de reprendre le dossier.

le programme de recherche d’arcelormittal à florange sera détaillé le 22 avril
le programme de recherche d’arcelormittal à florange sera détaillé le 22 avril © reuters

Interviews Philippe Verbeke délégué CGT et Jean-Marc Vécrin délégué CFDT

Les représentants CGT et CFDT d'ArcelorMittal à Florange qui font clairement de ce dossier un symbole politique. François Hollande à Florange n'aura donc pas fait plus ou mieux que Nicolas Sarkozy à Gandrange. Mais pouvait-on et d'ailleurs devait-on sauver le site lorrain? Ce n'est pas ce que pense Jacques Attali, l'ancien conseiller de François Mitterrand.

Interview Jacques Attali sur BFM TV en décembre dernier

Dégager de nouvelles activités sur le site de Florange, notamment un programme de recherche, c'est ce qui a été prévu dans l'accord avec le gouvernement et que devrait détailler la semaine prochaine le PDG Lakshmi Mittal. Crédible ou pas, on retiendra de cette affaire Florange en priorité le manque de cohérence et de clarté de l'exécutif qui n'a pas su marquer ses différences et expliquer sa ligne. Florange qui restera peut-être comme un tournant de cette première année du quinquennat.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.