Jamais les larmes n’auront été aussi présentes sous l’œil des caméras durant une cérémonie d’investiture à l’Elysée.

Gérard Collomb, maire de Lyon, et soutien de la première heure d'Emmanuel Macron, ému, lors de la cérémonie d'investiture
Gérard Collomb, maire de Lyon, et soutien de la première heure d'Emmanuel Macron, ému, lors de la cérémonie d'investiture © AFP / Francois Mori / POOL

Les plus anciens se rappellent peut-être en 1981 des larmes de Pierre-Mendès France quand François Mitterrand à peine investi, est venu lui serrer la main dans cette même salle des fêtes.

Beaucoup d'émotion autour de cette cérémonie d'investiture

Hier, il y a eu cette femme blonde qui est venue pleurer sur l’épaule du tout nouveau chef d’état. France 2 expliquera que ce se sont les larmes d’une mère. La mère d’une militante du mouvement En Marche ! morte dans un accident de voiture il y a une semaine, quelques minutes avant l’annonce des résultats.

Les larmes, hier aussi, de Gérard Collomb : le maire de Lyon qui fut le premier homme politique d’envergure à faire confiance à Emmanuel Macron sur la route de l’Elysée.

Mieux vaut essuyer une larmes de pauvres que d’obtenir cents sourires de ministre

écrivait Dostoïevski. Chez Macron, dans ce registre, une séquence chasse l’autre.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.