James Bond serait-il un alcoolique ?

Oui, c'est la conclusion à laquelle sont arrivés plusieurs medecins britanniques . Après avoir etudié en detail toute la consommation d'alcool de l'espion, telle qu'elle apparait dans les livres de Ian Fleming.

My name is Bond, James Bond
My name is Bond, James Bond © CC / ClaraDon

L'etude vient de paraitre dans la revue medicale britannique BMJ , et le verdict des medecins est sans appel : "avec tout ce que s'envoie l'agent secret, il risque de développer des maladies, d'avoir des tremblements (ce qui est genant quand on manipule une arme) et même de devenir impuissant"

L'agent spécial 007 absorberait 736 grammes d'alcool par semaine ! C'est environ 4 fois plus que le seuil d'alcoolisme decrété par Organisation Mondiale de la Santé pour un homme adulte.

L'espion qui aime les femmes et les cigarettes a donc une trop bonne descente. Sa boisson fetiche reste le "Vodka Martini secoué", "mais pas mélangé" comme il dit.

Finalement on se sait pas si William Boyd, celui qui rédige les nouvelles aventures de James bond en tiendra compte dans les prochains livres...

__

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.