Par Yves Decaens

Et pas n’importe quel uniforme : l’uniforme des forces de l’ordre, policiers ou militaires.

À voir le dossier du Figaro sur ces 35 500 candidats qui postulent au métier de gardien de la paix, c'est du jamais vu !

Gardien de la paix ou gendarme : face à l’afflux des candidatures, la gendarmerie va devoir lancer un nouveau concours de sous-officiers et même ouvrir une nouvelle école.

C’est, bien sûr, l’effet des attentats de novembre qui ont changé la représentation que se faisait le public des forces de l’ordre.

Comme l’explique au journal un spécialiste d’histoire contemporaine, on assiste à un phénomène inédit d’[héroïsation](, qui sort aux éditions Grasset, ce mercredi 17 février 2016.), beaucoup de jeunes ont envie de se rendre utile au profit de la sécurité générale, du côté des "gentils contre les méchants".

Et c’est dans ce contexte pour couronner le tout que M6 proposera ce soir une nouvelle séquence de téléréalité, intitulée Garde à Vous . Une vingtaine de jeunes de tous horizons auxquels on a fait vivre le bon vieux temps des casernes. Une émission qui surfe, comme l’écrit Le Parisien, sur la nostalgie des français pour le service militaire : ça aussi c’est une réalité, une majorité de Français regrette aujourd’hui la suppression de ce qu’ils considèrent comme une école de la vie, une école qui manque aux jeunes générations….

D’où cette idée, maintes fois annoncée par les candidats à la présidentielle : l’idée de créer un service civique qui serait obligatoire et qui permettrait de retisser un semblant de lien social. Sauf que tout cela coûterait cher à l’État. Donc le service civique obligatoire... on continuera d’en parler...

Cérémonie de la Préfecture de Police de Paris, 9 avril 2014.
Cérémonie de la Préfecture de Police de Paris, 9 avril 2014. © REUTERS/Christian Hartmann
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.