Aux Etats-Unis, la légendaire maison « Colt » tente d'éviter la faillite.

Elle a été fondée en 1855, par Samuel Colt, cela fait donc 160 ans qu'elle vend ses revolvers et pistolets, icônes des western. Les « colts » ont longtemps illustré la passion des Américains pour les armes à feu. Mais voilà, l'entreprise basée dans le Connecticut a pris du plomb dans l'aile.

Main portant un revolver.
Main portant un revolver. © Laurent Hamels/AltoPress/Maxppp

En 2013, elle a perdu un gros contrat avec l'armée américaine à qui elle fournissait son fusil d'assaut M4.Grosses difficultés financières donc, ce qui lui vaut depuis hier d'être placée sous la protection de la loi sur les faillites.

Le mythique « Colt » a donné son nom à d'inoubliables chefs d'œuvre du cinéma, pour mémoire « Un Colt pour trois salopards » sorti en 1971.

Le Colt, on l'a vu aussi en 1966, à la hanche de Clint Eastwood, dans « Le Bon, la brute et le truand.

Des chansons américaines, également, sont à la gloire du Colt. Comme ce « Colt forty-five » sur un air de western qui date de 1957 :

0'25

Le cinq sept 2013 - SON BILLET ERIC \"Colt \" OK

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.