A l'occasion de la semaine de la langue française, un sondagepour plusieurs médiassur l'utilisation du franglaisest décrypté parLe Parisien Aujourd'hui en France .

90 % des français disent utiliser des anglicismes. Il n'y en a d'ailleurs jamais autant eu dans notre vocabulaire.

Devant Buckingham Palace, l’Union Jack aux couleurs des manifestants pro mariage-gay
Devant Buckingham Palace, l’Union Jack aux couleurs des manifestants pro mariage-gay © REUTERS/Paul Hackett

Utiliser des mots anglais quand on parle français, ce n'est pas nouveau, mais ca fait toujours débat.

Il y a les anglicismes qualifiés d'excusables, comme "bulldozer" , "scanner" ou "drone" .. car il n'ont pas vraiment d'équivalent en français, mais il y a aussi desanglicismes répréhensibles , au motif qu'ils viennent cannibaliser des mots français. Pourquoi dire "look" Quand la langue francaise propose "dégaine", "apparence" ou "allure" ?

Sans surprise ce sont les ados qui s'expriment le plus en "franglais".Le Parisien décrit un ado "trop swag, qui, entre deux nuggets, va liker sur facebook pour faire le buzz parce que c'est fun de booster sa life" !

Les anglicismes, c'est aussi une question de génération.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.