Pleine page dans Le Figaro sur cette génération d'artistes. Ils ont connu la gloire dans les années 60, 70 et même 80, mais depuis, vivent la dure réalité des petites retraites et si la plupart n'en parle pas, c’est par fierté.

Les malheurs de Georgette Lemaire ou de Linda de Susa dont les revenus aurait été spoliés, certains artistes n'ont pas été très prévoyants. C'était une époque où les producteurs donnaient l'argent à la fin des galas, pas toujours déclarés, et la feuille de retraite n'était pas toujours signée.

La descente aux enfers commence souvent à partir de 67 ans: c'est l'âge de sortie du régime des intermittents. L'arrêt des tournée « âge tendre » et autres « sacrées soirées » a été un coup dur.

Rika Zarai le dit : elle n'a aucun revenu depuis 5 ans. Elle a vécu sur ses économies et il ne lui reste plus rien.

Des fortune diverses donc : Hugues Auffray, Nicoletta et Dave sont toujours réclamés par leur public ; d'autres veulent qu'on leur donne une seconde chance.

Nicoletta
Nicoletta © radio-france
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.