« Ne plus cogiter toute la nuit, même si la nuit porte conseil ». C’est la requête de la députée La République en marche Laurence Wichnievsky, vice-présidente de la commission des lois à l’Assemblée Nationale.

Statue d'Henri François d'Aguesseau devant l'Assemblée nationale la nuit.
Statue d'Henri François d'Aguesseau devant l'Assemblée nationale la nuit. © Getty / AG photographe

L’ancienne magistrate ne veut plus que les séances de nuit s’éternisent dans l’Hémicycle.

« La nuit je dors » explique la députée qui espère faire supprimer les séances de nuit à l’occasion de la réforme institutionnelle promise par Emmanuel Macron.

En finir avec les séances de nuit, l’hebdomadaire Le Point, qui ironise sur le sujet, suggère un amendement sur la sieste au palais Bourbon. Mais Laurence Wichnievsky ne veut plus cogiter toute la nuit, même si la nuit porte conseil.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.