A 4 jours de la Journée internationale de la francophonie, le Figaro tire à boulets rouges contre ce franglais accusé de polluer les circulaires de l'administration française, alors que depuis 1994, la loi "Toubon" impose de privilégier l'usage du français dans les notes et autres rapports publics.

Semaine de la Francophonie
Semaine de la Francophonie © Radio France

Dans les faits, la loi Toubon aurait donc tout faux !

Et voila comment Arnaud Montebourg et sa collègue déléguée aux personnes âgées Michèle Delaunay se voient taxés de "paresse linguistique" pour avoir lancé il y a quelques mois, la "Silver économie" , c'est-à-dire l'économie autour des personnes âgées et leurs cheveux argentés.

Ridicule aussi selon le Figaro , Pierre Moscovici dénonçant régulièrement le "french bashing" : pourquoi ne pas dire plus simplement "le dénigrement de la France".

Enfin, le Figaro flingue aussi l'entreprise publique SNCF qui n'a rien trouvé de mieux pour fidéliser ses clients que de leur attribuer des "S'miles". L'ignominie frôle la sottise, car au passage, les S'miles torpillent notre système métrique.

Le franglais n'aurait donc pas sa place dans les services publics. En revanche, rien n'empêche les artistes de torturer le français au contact de l'anglais.

Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.