Partout dans vos journaux le mot "pagaille"…

Car l'actualité semble prendre un malin plaisir à souligner les pagailles en tous genres : un peu de neige sur les routes,et c'est la pagaille assurée. En politique des élections qui se passent mal, et c'est la pagaille au sein du parti. 

Et je ne vous parle pas de la longue pagaille à prévoir dans les semaines et les mois à venir. L'intersyndicale des cheminots ayant appelé  à une grève de deux jours tous les cinq jours à partir du 3 avril, et jusqu'au 28 juin.

Mais d'où vient le mot « pagaille» ? Probablement du mot « pagaie », un vocable maritime, qui pointe un certain désordre dont il faut se sortir à coup de rame.

Rame de train, train bloqué, quai bondé... 

On risque de découvrir encore une fois, que ce n'est pas toujours “gai la pagaille”, comme disait Maurane !

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.